Aliments riches en potassium Mise à jour 2018 

Le Potassium (K+) est le principal cation du secteur hydrique intracellulaire. Sa concentration plasmatique est entre 3,5 et 5 mmol/l.

- L'élimination urinaire du potassium est sous la dépendance des minéralocorticoïdes (aldostérone). Les pertes extra rénales de potassium sont faibles chez le sujet sain.

- Le taux de potassium intervient sur la transmission de l'influx nerveux et sur la contraction musculaire.

- Les variations rapides de la kaliémie peuvent entraîner des troubles graves du rythme cardiaque et nécessitent un traitement urgent sous surveillance médicale, électrocardiographique et biologique.

- L’hyperkaliémie est sévère et menaçante si > 6 mmol/L. Le traitement est curatif et étiologique afin d’éviter les récidives. Le traitement par l'Insuline et les Bêta 2 agonistes sont efficaces et rapides, les sels de calcium agissent sur les troubles du rythme.

- L’hypokaliémie est bien tolérée par les sujets sains mais elle peut avoir un pronostic vital si elle est sévère. L'administration du KCl doit être prudente.

Cet article est une mise au point concernant le diagnostic de l'hyperkaliémie et de l'hypokaliémie avec leurs manifestations électriques et les différents médicaments utilisés actuellement aux urgences.

  Télecharger le texte en PDF : Diagnostic et traitement des dyskaliémies