Surveillance SpO2 par saturomètreRecommandations pour la mesure de la Saturation Pulsée en Oxygène (SpO2)

L'oxymètre de pouls (pulse oximetry), ou saturomètre, est un instrument permettant de mesurer de façon simple et non invasive la saturation de l’hémoglobine en Oxygène. SpO2 désigne saturation pulsée en O2. Le «p» signifie pulsée.

La SpO2 est l’un des paramètres vitaux à évaluer pour chaque patient en consultation  (conscience, fréquence cardiaque, TA, fréquence respiratoire, température). C'est l'un des critères du triage à l'accueil des urgences.

La technique a été inventée en 1942 et utilisée depuis les années 80 par les anesthésistes américains en salle d’opération et salle de réveil, il devient par la suite de pratique courante en médecine.

C’est une méthode de dépistage et de surveillance de l’hypoxémie lors d’une insuffisance respiratoire, cependant elle est parfois imprécise et a ses limites. Certains appareils modernes peuvent également évaluer la capnie (PaCO2), donnée très utile dans les BPCO.

NOMENCLATURE À CONNAITRE :
Saturation de l'hémoglobine en oxygèneSaturation en oxygène : dans les globules rouges, chaque molécule d’hémoglobine (Hb) contient 4 atomes de fer ce qui permet de fixer au maximum 4 molécules d’oxygène, après quoi l’hémoglobine est décrite comme "saturée en oxygène à 100%". Le globule rouge saturée prend une couleur rouge vif. L'hémoglobine pauvre en oxygène prend la couleur bleu-violet. L’oxygène existe également dissout dans le sang en faible quantité (1 à 2%).

GDS : l’analyse des gaz du sang est la méthode de laboratoire la plus fiable pour mesurer différents paramètres de l’oxygénation telle que PaO2, PaCO2, PH sanguin et réserves alcalines (bicarbonates).

PaO2 : Pression Partielle d’Oxygène reflète la quantité d’oxygène transportée par le sang vers les organes. Elle est normalement entre 80 et 90 mmHg.

SaO2 (dite parfois Sat O2) : est la Saturation de l’hémoglobine en O2 mesurée au laboratoire par prélèvement du sang artériel.

SpO2 : est la Saturation Pulsée en Oxygène détectée par le capteur de l’oxymètre posé sur la peau du patient au niveau du doigt, de l’orteil, de l’oreille, du talon et parfois au front pour certains capteurs. La valeur normale est comprise entre 95 et 100% quelque soit l’âge. Elle est habituellement très proche de la SaO2 mais pas toujours, c’est une mesure parfois imprécise dans différentes situations qu’il faut connaitre, en particulier lorsque la saturation est inferieure à 90%. Son intérêt pour le dépistage de la cyanose au stade infra-clinique a été démontré, comme dans le diagnostic précoce des cardiopathies congénitales chez le nouveau né.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT :

Capteur de saturomètre   oxymètre de pouls

L’oxymétrie de pouls est une technique non invasive, transcutanée qui mesure la saturation de l’hémoglobine en oxygène par l’intermédiaire d’un capteur positionné au niveau d’un doigt, un orteil ou le lobe de l’oreille. L’appareil utilise une méthode spectrophotométrique grâce à l’émission d’ondes de deux fréquences différentes (rouge 660 nm et infrarouge 900 à 940 nm). L'absorption de la lumière à ces longueurs d'onde diffère de manière significative entre le sang chargé d'oxygène et le sang ne contenant pas d'oxygène. L'hémoglobine oxygénée absorbe plus de lumière infrarouge et laisse passer plus de lumière rouge. L'hémoglobine désoxygénée laisse passer plus de lumière infrarouge et absorbe plus de lumière rouge.
Le capteur comporte une diode émettrice de lumière et de l’autre coté un récepteur de la lumière qui a traversé les tissus.

L’appareil affiche 3 données : la SpO2 en %, la fréquence de pulsation du pouls par minute et la courbe de l’onde du pouls. La courbe devient irrégulière en cas d’hypoperfusion sanguine ou de mauvais signal (voir facteurs de dysfonctionnement).

Affichage saturomètre SpO2

L'oxymètre de pouls peut être incorporé dans un moniteur patient (scope) qui surveille plusieurs paramètres vitaux. Des oxymètres de pouls portables à piles sont également disponibles en cabinet médical, pour le transport ou pour la surveillance à domicile.

INDICATIONS DE L’OXYMÈTRE :
L’oxymètre n’est qu’un outil d’estimation de la gravité d’une insuffisance respiratoire, il ne remplace ni l’examen clinique ni le dosage des gaz du sang (GDS).

Il est indiqué dans les situations suivantes:
- dépistage et surveillance des états d’insuffisance respiratoire et d’hypoxémie chez l’adulte et l’enfant à l’exception des BPCO dont l’indicateur majeur de décompensation est la PaCO2 et non la SaO2.
- évaluation de la réponse favorable à l’oxygénothérapie et/ou aux thérapeutiques prescrites.
- surveillance d’un patient intubé ou sous anesthésie générale.

La SpO2 <90% est une urgence médicale et doit être traitée avec l'oxygène et les thérapeutiques adéquates.

FACTEURS DE DYSFONCTIONNEMENT :
Plusieurs facteurs peuvent interférer avec le bon fonctionnement d'un oxymètre de pouls, notamment:

  • défaut de positionnement du capteur.
  • une lumière ambiante vive (telle que la lumière du bloc opératoire ou la lumière du soleil) directement sur la sonde peut affecter la lecture. Protégez la sonde de la lumière directe.
  • le mouvement du patient et les frissons peuvent rendre la détection du signal difficile.
  • le volume d'impulsion : l'oxymètre détecte uniquement le flux pulsatile du sang (variation entre systole et diastole). Lorsque la pression artérielle est basse en raison d'un état de choc ou que le débit cardiaque est faible ou que le patient présente une arythmie, le pouls devient très faible et l'oxymètre peut ne pas être capable de détecter le signal.
  • la vasoconstriction réduit le flux sanguin vers les périphéries. L'oxymètre peut ne pas détecter un signal si hypothermie ou une vasoconstriction périphérique ou brassard de tensiomètre serré.
  • l’intoxication au monoxyde de carbone (CO) peut donner une saturation faussement rassurante. Le monoxyde de carbone se lie très bien à l'hémoglobine et déplace l'oxygène pour former un composé rouge vif appelé carboxyhémoglobine. L’oxymétrie de pouls ne différencie pas O2Hb et COHb car aux longueurs d'onde choisies, l'absorption lumineuse est très proche pour les deux molécules. Il ne faut pas utiliser l'oxymètre de pouls dans ce contexte.
  • l’anémie sévère peut fausser les résultats à cause d’une carence en hémoglobine.
  • Les anomalies de l'hémoglobine : comme la Drépanocytose et la Méthémoglobinémie.
  • la pigmentation cutanée (vernis à ongle foncé, henné) peut modifier la mesure de SpO2.

ENTRETIENS DE L’APPAREIL :
Le capteur de l'oxymètre de pouls est un appareil délicat. Il est sensible à une manipulation brutale et à une chaleur excessive et peut être endommagé en renversant des fluides. Le moniteur peut être nettoyé en essuyant doucement avec un chiffon humide. Lorsqu'il n'est pas utilisé, il doit être connecté à une alimentation électrique pour garantir que la batterie est complètement chargée.

POUR EN SAVOIR PLUS :

  1. F. VOLTER : La saturation en oxygène : laquelle choisir ? Annales de Biologie Clinique, Volume 61, numéro 2, Mars - Avril 2003, 175-81
  2. FRÉDÉRIC THYS et col. : Saturomètre en médecine générale. La revue du praticien médecine générale, Tome 21, N° 772/773, 22 Mai2007, 550-551
  3. AMANDINE BERTARREX et col. : Place des méthodes de mesure non invasive de l’hémoglobine. Le Praticien en anesthésie réanimation (2013) 17, 123—126
  4. G. AUBERTIN et col. : Recommandations pour l’oxygénothérapie chez l’enfant en situations aiguës et chroniques : évaluation du besoin, critères de mise en route, modalités de prescriptions et de surveillance. Revue des Maladies Respiratoires, Volume 30, Issue 10, Décembre 2013, Pages 903-911
  5. E.FRIJA-ORVOËN : Fiche pratique : l’oxymétrie de pouls en 2015. Médecine du Sommeil. Volume 12, Issue 2, June 2015, Pages 91-95
  6. CLARK A. P. and al.: Pulse Oximetry Revisited. Clinical Nurse Specialist, 20(6), 268–272

 ©2018 - efurgences