PerfusionLa Natrémie normale est comprise le plus souvent entre 138 et 146 mmol/L

L’hyponatrémie est définie par une natrémie inférieure à 135 mmol/L

En pratiqueon y tient compte lorsqu’elle inférieure à 130 mmol/L et considérée comme profonde au-dessous de 120 mmol/L.

Flèche  Notre article en PDF hypenatrémie, hyponatrémie : Fiche de synthèse à télécharger

Voir également sur notre site  :
flècheHyponatrémie, diagnostic et traitement symptomatique (Cours Pr S. Bouchoucha)


Le traitement en urgence est nécessaire seulement dans les formes aigues sévères ou chroniques symptomatiques et devrait être toujours progressif.

Les hyponatrémies, dans la grande majorité des cas asymptomatiques, sont découvertes habituellement de manière fortuite, à l’occasion d’un bilan systématique lors d’une consultation ou d’une hospitalisation.

L’hyponatrémie aiguë symptomatique est une urgence à cause du risque de l’œdème cérébral et sera corrigée lentement après le diagnostic étiologique avec perfusion de 150 ml de NaCl 3%.(voir dans notre article comment préparer un soluté de NaCl 3% à partir du NaCl 20%).

L’hypernatrémie se définit par une concentration plasmatique de sodium supérieure à 145 mmol/L traduisant une hyperosmolarité et révèle le plus souvent une déshydratation intracellulaire. Elle est beaucoup plus rare que l’hypernatrémie et se voit surtout aux extrêmes d’âge et chez les hospitalisés en réanimation. La soif, ainsi que la capacité du rein à concentrer les urines protègent en principe les sujets normaux de l’hypernatrémie.

L'objectif principal du traitement est la normalisation de la volémie et de l'eau libre par l’hydratation soit par voie orale si le patient est conscient soit par voie parentérale.