Perfusion

 Mise à jour : octobre 2018 

La perfusion intraveineuse est une technique médicale devenue courante depuis la conception de la pochette de perfusion (infusion) par l’américain Donald E. BAXTER en 1931. La conception des solutés isotoniques et le progrès en stérilisation, depuis les années 40, la fabrication des tubulures de perfusions en PVC à usage unique partir de 1950, ont permis l’utilisation de la perfusion comme moyen thérapeutique sécurisé. Cependant, la recherche de solutés de remplissage parfaits et sans effets indésirables est toujours un sujet d’actualité en littérature scientifique.

Cet article est une mise au point sur les différents solutés disponibles avec leurs caractéristiques physico-chimiques, les indications et les effets indésirables. Une synthèse à la fin du choix de soluté dans les états de choc et autres pathologies nécessitant un traitement par perfusion.

I. INTRODUCTION ET DÉFINITIONS

II. LES SOLUTÉS DE PERFUSION
Les solutés de perfusion ne sont pas destinés au remplissage.

  1. Sérum glucosé(SG) ou dextrose
  2. Solutions de Bicarbonate de sodium (NaHCO3), appelé hydrogénocarbonate de sodium
  3. Solutions de perfusion à effets osmotiques : Mannitol

III. SOLUTÉS DE REMPLISSAGE

  1. Les Cristalloïdes : NaCl 9% isotonique ou SSI et hypertonique - Lactate Ringer et autres solutés Solutés balancés Isofundine (malate-acétate) et Plasmalyte (gluconate-acétate)- RescueFlow®
  2. Les Colloïdes : Gélatines (Plasma, Plasmion, Plasmagel) - Hydroxyethylamidons (HEA) - Albumine

III. CHOIX THÉRAPEUTIQUE :

  • Les états de choc : hémorragique, septique, anaphylactique et cardiogénique
  • Déshydratation extracellulaire et intracellulaire
  • Brûlures

Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document en PDF : Solutés de perfusion et solutés de remplissage

Solutés NaCl et cristalloides

Les solutés gélatines

Soluté dextran

Soluté de perfusion HEA

Albumine humaine

Perfusion alcalins