pipette médicament enfantLe 21 décembre 2016, un nourrisson est mort, à domicile, d’un arrêt cardio-respiratoire après la prise du médicament UVESTÉROL D® (Ergocalciférol ou vitamine D2). Des questions se posent aujourd’hui quant à la potentielle dangerosité de ce médicament. Alors, faut-il s’en méfier ?

En attendant ce produit est suspendu de vente en France. Les autres spécialités à base de vitamine D ne sont pas concernées par cette procédure.

Il semble que cet accident est dû au mode d’administration et non au produit lui-même :

Selon les résultats des investigations disponible à ce jour, le mode d'administration d'UVESTEROL D, directement dans la bouche de l'enfant avec une pipette, serait probablement en lien avec la survenue du décès.
Ce médicament contient de la vitamine D qui permet la fixation osseuse du calcium pour prévenir le rachitisme. Il est utilisé chez le nourrisson et l'enfant de moins de 5 ans, ainsi que chez la femme enceinte ou qui allaite et chez la personne âgée.

Déjà en 2006, l’agence française du médicament ANSM a conclu que le problème venait du mode d’administration du médicament. Délivré par le biais d’une pipette, le produit se présente sous une forme visqueuse parfois difficile à avaler pour un nourrisson. Il s’agit probablement d’un étouffement par fausse route

De nombreux médicaments courants (antalgiques, antibiotiques, anti-fièvre, etc.) ont une présentation avec pipette doseuse destinée spécifiquement aux nourrissons. «Nous n'avons pas de raison d'être inquiets pour les autres médicaments qui s'administrent avec une pipette», a affirmé la ministre de la Santé Marisol Touraine, en raison de modèles de pipettes différents et d'une texture également différente.

 Précautions à prendre avec les pipettes :

  • Le bébé doit être installé en position assise afin d’éviter une fausse route,
  • Il faut pousser sur la pompe le plus lentement possible, en veillant que le bébé avale sans risque de faire fausse route.