Pied diabétique infecté1) Le diagnostic de pied diabétique infecté repose sur la présence d’au moins deux des signes locaux suivants :

naloxoneNALOXONE Chlorhydrate (NARCAN®) :

Injectée à des sujets ayant reçu des morphinomimétiques, la naloxone antagonise tous leurs effets, essentiellement la dépression respiratoire (qui est l'effet indésirable majeur).
Son action dépend :

- de la dose,

- de la puissance du morphinomimétique à antagoniser

- et de l'intervalle séparant les injections des deux produits.
La naloxone existe en ampoule injectable

péremption médicamentLes établissements de santé sont obligés d’assurer la sécurité du patient et la qualité de soins liés à tout acte médical.

Un DISPOSITIF MÉDICAL (DM) est TOUT instrument, appareil, équipement ou encore un logiciel destiné, par son fabricant, à être utilisé chez l’homme à des fins de diagnostic, de prévention, de contrôle, de traitement, d’atténuation d’une maladie ou d’une blessure.

La TRAÇABILITÉ des dispositifs médicaux (TDM) concerne TOUS les matériaux médicaux et notamment les implantés dans le corps du patient chirurgicalement ou par voie endo-cavitaire. Exemple : prothèse de hanche, stent coronarien, valve cardiaque, implant dentaire, lentille oculaire, implant mammaire, dispositif intra-utérin, …etc.

bavu insufflateur manuel

Un Ballon Autoremplisseur à Valve Unidirectionnelle (BAVU), ou insufflateur manuel, est un instrument médical conçu pour ventiler un patient en arrêt respiratoire.
On l’appelle parfois «AMBU» qui est le nom d'une marque célèbre.

brugadaLe syndrome de Brugada, décrit en 1992 par Josep et Pedro Brugada, se caractérise par la survenue de syncopes ou de mort subite en rapport avec des tachycardies ventriculaires polymorphes chez des patients ayant un cœur structurellement normal et un aspect de bloc de branche droit avec sus-décalage du segment ST dans les dérivations précordiales droites (V1 à V3) à l’ECG.

scopeDans le jargon médical moderne on dit souvent scoper le malade ou encore monitorer (monitoring).
Poser une question aux étudiants «quelle est la conduite à tenir devant une urgence grave» ils vont répondre : d’abords scoper le patient (!)
Certains médecins hospitaliers refusent parfois d’admettre un malade sous prétexte «Il est en état grave et je n’ai pas de scope disponible au service» ou encore ils engueulent les jeunes médecins qui transportent un patient d’un endroit à un autre sans scope (!).
Le scope (ou moniteur) est un écran TV qui permet de suivre en permanence les paramètres vitaux comme le rythme cardiaque, le pouls, le taux d'oxygène dans le sang (saturation en O2), la tension artérielle ou encore la température. Il est relié au patient par des électrodes. En cas de trouble du rythme par exemple, l’appareil déclenche une alarme visuelle et sonore.