Cours du Pr S. Bouchoucha (Réanimation)

COMPÉTENCES A ACQUÉRIR
1. Identifier l’étiologie et les mécanismes d’une hyponatrémie par l’interrogatoire, l’examen clinique et quelques examens Biologiques appropriés
2. Déduire les traitements symptomatiques de chaque hyponatrémie en fonction de ses mécanismes
Connaissances indispensables : Bilan hydro sodé et ses facteurs de régulation – notion d’osmolalité
L’hyponatrémie est une perturbation biologique fréquente, dont le diagnostic est conventionnellement retenu quand la natrémie est inférieure à 135mmoles/L.
Les hyponatrémies, dans la grande majorité des cas asymptomatiques, sont découvertes habituellement de manière fortuite, à l’occasion d’un bilan systématique lors d’une consultation ou d’une hospitalisation.
Dans quelques cas cependant, quand elles sont profondes (< à 120mmoles/L) et surtout d’installation brutale (moins de 48H), elles peuvent s’accompagner de manifestations cliniques, digestives (dégoût de l’eau, nausées, vomissements...), musculaires (asthénie, crampes) et surtout neurologiques (troubles de la conscience, convulsions).
Ces troubles neurologiques qui constituent la principale menace des hyponatrémies sévères et imposent l’hospitalisation en unité de soins intensifs, sont l’expression d’une modification importante et rapide de l’osmolarité extracellulaire, qui au niveau cérébral, est responsable d’un œdème pouvant entraîner un engagement.
Ces manifestations cliniques ne sont cependant pas spécifiques de l’hyponatrémie et avant de les lui attribuer, il importe d’écarter d’autres causes, notamment neurologiques (AVC, traumatismes crâniens, intoxications, hypoglycémies...).

La prise en charge de l’hyponatrémie en hospitalisation courante ou en ambulatoire, nécessite une analyse minutieuse des mécanismes de l’hyponatrémie, pour identifier l’étiologie d’une part et définir la stratégie de correction hydroélectrolytique d’autre part.
Les données cliniques (contexte, état de l’hydratation extracellulaire et de la volémie) et quelques paramètres biologiques (osmolalités sanguines et urinaires calculées ou mesurées, ionogramme urinaire...) sont les principaux instruments de cette démarche diagnostique

Lisez la suite : téléchargez ce cours en PDF

Lisez aussi notre article : Que faire aux urgences devant une hyponatrémie