noyade

Des progrès concernant la physiopathologie et le traitement de noyade.

Les appellations anciennes noyade primaire, noyade secondaire, noyade sèche (selon les circonstances) et les définitions anglophones (near drowning en cas de survie) sont désormais abandonnées au profit d’une définition unique.

La définition internationale actuelle est la suivante : «La noyade est une insuffisance respiratoire aiguë qui résulte de l’immersion dans un liquide». C’est donc une asphyxie aiguë.

pdf25 Téléchargez ce document en PDF sur ce lien  : Noyade, la prise en charge est urgente

 La prise en charge de la victime doit démarrer le plus tôt possible. C’est à dire sur le lieu de l’accident. Les conséquences d’une réanimation initiale mal conduite ne peuvent être inversées ultérieurement même par une thérapeutique optimale en milieu de réanimation.

Un noyé secouru dans la première minute a 95% de chance de survie, seulement 25% après 6 mn, et 3% après 8 minutes. La mortalité globale des patients victimes d’une submersion varie de 10 à 24%.
Le sauvetage doit être rapide puisque l’asphyxie engendrerait un arrêt cardiaque dans 3 à 4 minutes et les lésions cérébrales seront irréversibles à la suite d’un arrêt circulatoire non réanimé.

Cet article est une mise au point sur la noyade définition, physiopathologie, classifications cliniques, prise en charge par les secouristes et les équipes médicales hospitalières.