Un patient âgé de 30 ans, grand tabagique, asthmatique depuis 7 ans, 2 à 3 crises par mois le plus souvent nocturnes traitées symptomatiquement, sous Ventoline® au besoin, pas de traitement de fond. Consulte aux urgences à 19H pour une dyspnée aiguë.

L’examen trouve :

  • Patient agité, en position assise, ne tolère pas le décubitus dorsal.
  • Apyrétique
  • Pas de signes d’hypo perfusion périphérique.
  • Pouls à 130 /min.
  • TA à 100/60 mmHg
  • Polypnée à 35 cycles par minute
  • Difficulté à parler et à tousser.
  • Thorax distendu hyper sonore à la percussion.
  • Tirage intercostal marqué et tirage sus sternal.
  • L’auscultation pulmonaire trouve des râles sibilants diffus aux deux champs pulmonaires. L’auscultation cardiaque est normale.
  • Le débitmètre de pointe DEP < 30%
  • Le reste de l’examen est sans particularité.

Un gaz de sang trouve :

  • PH = 7.43
  • PCO2= 52.3 mmHg
  • PO2 = 67.7 mmHg
  • HCO3- = 29.6 mmHg

Il s’agit d’une crise d’asthme aigu grave.

Une intubation et un transfert au service de réanimation ont été décidés.

  • Question n°1 : Quels sont les signes de gravité chez ce malade ?
  • Question n°2 : Cette décision thérapeutique est elle justifiée ?