Juillet 2018 :
Un rappel de lots de grande ampleur, à l'échelle européenne, a été mis en œuvre le 6 juillet 2018 concernant une cinquantaine de spécialités génériques de VALSARTAN en monothérapie ou en association avec l'hydrochlorothiazide.

Cette mesure fait suite à l’identification dans la substance active de ces médicaments d’une impureté, la N-nitrosodiméthylamine (NDMA), une substance classée comme probablement cancérogène chez l’homme.

Ce médicament est un antihypertenseur qui appartient à la famille des inhibiteurs de l'angiotensine II (ARA 2 ou SARTAN).

  • A ce titre, les patients hypertendus ne doivent en aucun cas arrêter d'eux-mêmes leur traitement.
  • Ils ne doivent pas non plus rapporter à la pharmacie les boîtes qu'ils détiennent.
  • Une consultation avec leur médecin traitant est recommandée afin d'envisager une solution alternative,

Les spécialités concernées :

TAREG
COTAREG
VALSARTAN
VALSARTAN / HYDROCHLOROTHIAZIDE
NISIS
DIOVAN
CODIOVAN
Et tous les génériques

Sources : 

  • Agence nationale française de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)
  • Vidal - Actualités