La colique néphrétique (CN) est une douleur intense due à la distension des cavités rénales. La lithiase (ou calcul) sur les voies urinaires est la cause principale. C’est un motif de recours aux urgences très fréquent. Traiter la douleur rapidement est le premier souci du médecin.

Durant le dernier siècle le traitement consistait à donner des « cocktails » type Viscéralgine forte, Xylocaine, Aspégic et autres. ...
 
 
 
Depuis le consensus de 1999 (réactualisé en 2008), il est actuellement certain que les antispasmodiques n’ont aucune place dans le traitement parce qu’il n’y a pas de spasme dans la CN tout simplement. Il n’est pas rare aujourd’hui de voir, malheureusement, quelques médecins encore fidèles au Spasfon et au Buscopan !
Le traitement actuel repose sur 3 médicaments : Paracétamol IV, anti-inflammatoires Diclofénac ou Kétoprofène en IM et Morphine IV par titration.
 

Le journal "The Lancet" a publié récemment une étude menée chez 1644 patients âgés de 18 à 65 ans, se présentant dans un service d'urgence d'un grand hôpital universitaire Qatari avec des symptômes évoquant une colique néphrétique. Le critère principal d'évaluation était la réduction d'au moins 50 % du score EVA initial de douleur après 30 minutes de traitement.
Les résultats confirment l’efficacité des anti-inflammatoires (AINS). L'injection de DICLOFENAC IM s'est avérée plus efficace que celle de PARACETAMOL IV, elle-même un peu plus efficace que l'injection IV de MORPHINE. En respectant les contre indications, les effets indésirables sont rares d’après l’étude.
  • N.B. 1 : Les contre-indications des AINS : ulcère gastro-duodénal évolutif, antécédents d'ulcère peptique ou d'hémorragie récurrente, insuffisance hépatocellulaire sévère, antécédents de saignement ou de perforation digestifs survenus sous AINS, insuffisance cardiaque sévère, insuffisance rénale sévère, grossesse.
  • N.B. 2 : Diclofénac (VOLTARENE®) et kétoprofène (PROFENID®) sont prescrites en IV en France et seulement en hospitalier.
 
 
RÉFÉRENCE : Delivering safe and effective analgesia for management of renal colic in the emergency department: a double-blind, multigroup, randomised controlled trial, Pathan SA, Mitra B, Straney LD, Afzal MS, Anjum S, Shukla D, Morley K, Hilli SA, Rumaihi KA, Thomas SH, Cameron PA, The Lancet, 15 Mars 2016